Mon périnée & moi / Trucs & Astuces

10 idées reçues sur le périnée !

27 décembre 2018

Le péri…quoi ? Le périnée ! Quand on ne le confond pas avec la fameuse chaîne de montagnes, le périnée est affublé de nombre d’idées complètement fausses à son sujet. Cet organe mal connu gagnerait pourtant à l’être davantage. Sans être incollable sur l’anatomie humaine, il est bien utile d’en savoir plus sur cet ensemble de muscles qui fait la pluie et le beau temps sur notre vie intime. Voici un petit florilège des idées reçues à son sujet !

Idée n°1 : Les hommes n’ont pas de périnée

Eh bien non ! Les hommes eux aussi en ont un !

Bien que moins fragile que le périnée des femmes, les muscles du plancher pelvien des hommes peuvent se trouver affaiblis par les traitements des pathologies de la prostate.

Alors qu’une femme sur 4 souffre d’incontinence dans le monde (et 1/3 de plus de 35 ans) – souvent due au relâchement de son périnée -, 1 homme sur 10 est concerné lui aussi par le problème. Donc nous ne sommes pas seules à devoir nous y intéresser Mesdames. Sans parler de l’impact sur l’homme que peuvent avoir des rapports intimes détériorés par le périnée de sa compagne…

Le périnée chez l’homme et la femme

Idée n°2 : Seules les femmes ayant accouché ont des problèmes de périnée

FAUX ! Certaines femmes nullipares (n’ayant pas d’enfant) sont aussi concernées. Parmi elles : certaines sportives intenses, femmes en surpoids/obèses, femmes ménopausées, et celles qui portent des charges lourdes.

La pratique intense d’abdominaux de façon inappropriée peut endommager le périnée et avoir pour conséquence de l’incontinence d’effort lors de sports à sauts (trampoline, crossfit, gymnastique, équitation…) ou de course (marathon, running etc).

L’âge a un impact sur le périnée, qui est un muscle qui, s’il se relâche, peut entraîner des fuites urinaires, des maux de dos, des rapports sexuels détériorés.

Autre facteur aggravant : le poids qui fait pression sur lui. Que ce soit lors de la grossesse en effet – avec le bébé à venir, de la surcharge pondérale corporelle, ou bien des charges lourdes que l’on peut porter à répétition, le périnée peut s’affaiblir et aura besoin d’être remusclé pour retrouver sa tonicité.

Idée n°3 : Si j’ai des fuites, je dois porter des protections urinaires

Alors, si vous ça ne vous choque pas, libre à vous ! Mais porter des couches à 20, 30, 40 ou même 50 ans, très peu pour moi !

Il existe plusieurs solutions moins « court-termistes » que de porter des protections urinaires ou pire, des couches pour adultes.

La rééducation du périnée, que ce soit par biofeedback (comme si vous exerciez vos muscles du périnée à l’instar de vos abdos), électrostimulation ou bien d’autres techniques (un prochain article sera posté à ce sujet), permet de muscler son périnée relâché, selon si vous savez encore le contracter ou non. Je vous conseille de télécharger l’app Emy gratuite pour commencer de suite avec quelques exercices du périnée sans sonde.

Et solution ultime si rien ne fonctionne, l’opération par pose de bandelettes TOT…jamais la plus agréable, mais mieux – encore une fois – que de porter des couches à vie.

Idée n°4 : une fois ma rééducation du périnée terminée, on n’en parle plus !

On aimerait toutes et tous tellement que ça soit le cas !! Moi la première, croyez-moi ! Mais comme indiqué plus haut, le périnée est un muscle…et qui dit muscle, dit entraînement, sous peine de relâchement incontrôlé à terme. C’est pernicieux, car c’est un muscle non visible de l’extérieur, et bien musclé ça ne nous rend pas plus sexy. Mais intérieurement, nous nous sentons tellement mieux quand c’est le cas pourtant !!

Alors, tout au long de votre vie, pensez à remuscler votre périnée. Quitte à finir nos jours en maison de retraite, nous serons bien heureuses d’être les plus autonomes et les plus au sec de ce point de vue !

Idée n°5 : Il n’y a que chez un professionnel de santé que je peux faire ma rééducation du périnée

Le kinésithérapeute, tout comme la sage-femme, sont en effet les 2 corps de métiers des professionnels de santé habilités à délivrer une rééducation du périnée complète et vous expliquer comment bien contracter et relâcher son périnée.

Sans se substituer à leur pratique, il existe des solutions complémentaires pour rééduquer son périnée. Pratiquées à la maison en toute liberté de temps et d’endroits, elles peuvent fortement accélérer les résultats de votre rééducation. Les sondes périnéales, les cônes vaginaux ou boules de geisha par exemple n’en sont que quelques exemples pour retrouver un périnée tonique.

Je vous recommande bien entendu la sonde connectée Emy by Fizimed, qui permet, en plus de faire des exercices de Kegel efficaces, de visualiser vos résultats sur smartphone et de rester motivée sur le long terme.

Idée n° 6 : Problèmes de périnée = problèmes d’incontinence.

Alors oui, mais pas seulement. Cette idée reçue est un peu moins fausse que les autres…

Le périnée est un muscle, tel un hamac, qui retient des organes majeurs chez la femme, que sont la vessie, l’anus et l’utérus, raccordé à la colonne vertébrale.

Tel un robinet, il contrôle le passage de l’urine et les selles. D’où, en cas de dysfonctionnement, les phénomènes d’incontinence urinaire ou anale que nous connaissons.

Mais un périnée relâché peut aussi avoir comme conséquences des rapports sexuels dégradés, des maux de dos intempestifs, voire même une descente d’organes.

Le cas de Johanna, testeuse en avant-première de la sonde Emy est encore différent dans le sens où son périnée était tellement relâché qu’elle ne pouvait plus tenir un tampon à l’intérieur de son vagin. Elle ne pouvait donc plus se baigner à la piscine ou la mer lors de ses règles (découvrir tout son témoignage ici : post « témoignage de Johanna »).

Idée n° 7 : La rééducation du périnée, c’est CH$!ù@*# !!! 

…rébarbatif, pardon, pour être politiquement correct.

C’est aussi ce que nous avons constaté chez Fizimed : le nombre d’abandon en cours de route des séances de rééducation du périnée par de nombreuses femmes. Et même pratiquée à la maison, sans avoir de souci de pudeur envers un praticien ou le besoin de trouver le temps de prendre rendez-vous chez un kinésithérapeute ou une sage-femme, aucune solution ne semblait répondre à ce problème de démotivation majeur.  

Alors – nous prêchons pour notre paroisse -, mais 90% de nos testeuses en avant-première de la sonde Emy la trouvent ludique et motivante. Un grand pas pour une meilleure assiduité future des femmes dans leur rééducation ?

Idée n° 8 : le stop-pipi est bon pour entraîner son périnée

J’écrirai un futur post à ce sujet. Mais pour faire court, le stop-pipi est un sujet très controversé, et il a été prouvé qu’il est à l’origine d’infections urinaires. Donc, en attendant… à éviter Mesdames. 😉

Idée n° 9 : le périnée, c’est du domaine du sexuel

On l’a vu plus haut : oui, un périnée relâché, ou hypertonique, a souvent un impact sur vos relations sexuelles. Savoir le contracter peut aussi grandement améliorer votre plaisir sexuel avec votre chéri. Mais pas seulement. Voir ID reçue #6 pour comprendre quelques-unes des autres implications d’un périnée en bonne santé…ou non.

Idée n° 10 : je fais pipi quand je tousse, j’éternue, je saute ou je cours : c’est “normal”.

Cette idée reçue rejoint un peu l’ID reçue #3 : il est important pour nous les femmes de se battre contre cette idée fausse que notre corps ne nous appartient pas et que nous devons porter des couches comme des grabataires avant l’heure.  Nombre sont celles d’entre nous qui ne connaissent pas l’existence de la rééducation du périnée et subissent ces « petites fuites » comme une partie inhérente et inévitable de leur vie.

Maintenant que vous avez lu cet immense post et que vous êtes mieux parées sur le sujet du périnée, j’espère que vous saurez diffuser la bonne nouvelle à vos amies et vos proches qu’il existe des solutions aux problèmes de périnée. Peut-être en aiderez-vous certaines, à commencer par vous ?

Prenez soin de vous…et de votre périnée !

Newsletter

Recevez les dernières actualités et les promotions de Fizimed.

6 likes

Votre e-mail ne sera pas publié.

Notre application mobile

Click me télécharger sur app store