Mon périnée & moi

Cystocèle et rééducation du périnée

9 octobre 2019

Quand on parle de périnée, il est souvent question de fuites urinaires. Le périnée peut s’affaiblir autrement et donner lieu à un prolapsus. Souvent appelé “descente d’organes“, le prolapsus apparaît le plus souvent chez la femme et peut prendre diverses formes. Parmi ces prolapsus se trouve la cystocèle. Plus communément appelée “descente de vessie”, la cystocèle est un type de prolapsus qui apparaît quand la vessie quitte son emplacement naturel pour descendre en partie dans le vagin.

Comment identifier une cystocèle ?

Un examen gynécologique permet le plus souvent de détecter une cystocèle. Les femmes peuvent ressentir une sensation de pesanteur pelvienne ou vaginale qui doit les alerter et les amener à prendre rendez-vous chez leur professionnel de santé. La cystocèle se caractérise par une descente de la vessie contre la paroi vaginale. Elle peut se poursuivre vers l’extérieur si elle n’est pas traitée à temps. Bien entendu, le périnée est le grand coupable de l’apparition d’une cystocèle. Une pression répétée au niveau du périnée provoque un affaiblissement de ce dernier. Il ne sera plus en capacité de soutenir les organes sous l’effet d’une pression trop importante. La cystocèle comporte 3 stade. Lors du premier stade, la descente de la vessie est faible. Pour le stade 2, elle se retrouve proche de la vulve. Et pour le 3ème stade, l’organe dépasse de la vulve.

Les causes provoquant une cystocèle :

  • L’accouchement
  • Le port de charges lourdes importantes et répétées
  • La surcharge pondérale
  • Les activités sportives intensives à “à-coup” comme le running, le tennis, le squash, le body pump, …
  • La constipation chronique

La rééducation du périnée pour soigner la cystocèle

La cystocèle de grade 1 peut être traitée grâce à la rééducation périnéale. Comme pour le rectocèle, cette technique va permettre de renforcer l’ensemble des muscles qui le constitue. Ce travail autour du périnée va consolider la paroi vaginale et réduire le risque de cystocèle. Cette rééducation périnéale permettra une meilleure tenue de la vessie et luttera efficacement contre le prolapsus.

Pour cela, différentes formes de rééducations périnéales sont possibles. Vous pouvez vous rendre chez votre kinésithérapeute, votre sage-femme ou, si vous savez déjà correctement contracter votre périnée, vous pouvez tonifier votre périnée grâce à une sonde d’auto-entrainement à domicile.

Les cystocèle de grade 2 et 3 nécessitent de consulter un gynécologue ou un urologue. Ces professionnels de santé sauront vous guider dans la solution la plus efficace à mettre en oeuvre pour régler votre problème.

Newsletter

Recevez les dernières actualités et les promotions de Fizimed.

2 likes

Votre e-mail ne sera pas publié.

Notre application mobile

Click me télécharger sur app store