maman avec pieds de bébé

Les prématurés, les bébés si pressés de voir le jour

En 2020, on se dit que si on était un bébé, on aurait préféré pointer le bout de notre nez l’année suivante. Avec la Covid, il est tentant de rester bien au chaud dans le ventre de sa maman, toutefois certains nouveau-nés s’impatientent tellement qu’ils arrivent avant le terme. Comme si devenir parents n’était pas assez bouleversant, il faut en plus que votre bout de chou brûle les étapes… Au-delà du timing inadéquat, quelles sont les conséquences concrètes d’une naissance prématurée ? Et, surtout, quelles solutions existent ? On vous en dit plus, à l’occasion de la journée mondiale de la prématurité !

bébés prématurés

Qui sont les « prémas » ?

Surnommés « prémas », les bébés prématurés sont les enfants qui naissent avant terme. Lorsqu’une femme tombe enceinte, on calcule la date de son accouchement d’après ses dernières règles. Cette estimation n’est pas fiable au jour près, d’autant qu’elle peut être faussée par des irrégularités du cycle menstruel, ou une ovulation tardive. Dès l’annonce de l’heureux événement à venir, entourer le jour J dans son agenda est un réflexe ! Néanmoins, souvenons-nous que la grossesse est une aventure qui peut réserver son lot de surprises.

A quoi correspondent les trois catégories de prématurité ?

Quand on est enceinte, on apprend vite à compter en trimestres et en semaines. 9 mois d’une grossesse ordinaire c’est 41 semaines ; le temps nécessaire à ce qu’un embryon devienne un fœtus, puis un bébé. Les métamorphoses majeures ont lieu au premier trimestre, quand se forment le cordon ombilical, le cœur et le cerveau.

Tout bébé qui naît avant 37 semaines de grossesse est considéré comme prématuré.

bébés prématurés

On distingue 3 catégories

  • Le préma moyen : Une dénomination pas très heureuse, qui correspond pourtant aux cas les moins préoccupants et majoritaires (85%), situés dans la fourchette de la 32e à la 36e semaine. Dans ses premiers jours d’existence, le nourrisson est placé sous l’attention d’un pédiatre, au sein d’une unité de néonatalogie. Il arrive qu’il soit alimenté par sonde nasale si on constate un trouble de la déglutition, ou que son réflexe de succion peine à se manifester.
  • Le grand préma : En naissant entre la 28e et la 32e semaine, il gagne son ticket pour une unité de réanimation néonatale, en maternité de type III, afin d’y recevoir une attention toute particulière. On estime que cette catégorie touche seulement 10% des prématurés. Les difficultés sont généralement de type respiratoire et peuvent être résorbées.
  • Le très grand préma : Encore plus en avance, il sort du ventre de sa mère avant 28 semaines, alors que les 6 mois de grossesse ne sont pas atteints. Lui aussi rejoint alors une unité de réanimation néonatale, pour poursuivre son développement dans des conditions proches de la croissance intra-utérine.

Quelles sont les causes d’une naissance avant terme ?

Difficile de pointer une cause en particulier, bien que certains facteurs soient concomitants. On pense, par exemple, aux grossesses multiples. À croire que, même in utero, les jumeaux aiment déjà jouer des tours à leurs parents ! Une anomalie de l’utérus, du placenta, ainsi que du diabète, ou une infection peuvent aussi déclencher une naissance anticipée. Enfin, un événement traumatique suffit parfois à provoquer une rupture de la poche et, par conséquent, un accouchement avant terme. On ne le répètera jamais assez : restez zen et prenez soin de vous.

bébés prématurés

Prématurés : le lien parents-enfant à rude épreuve

Découvrez l’histoire de CaliNange®

Quand un bébé naît trop tôt, on est en droit de se demander s’il aura tous ses doigts. De nos jours, les naissances anticipées ne présentent souvent que peu ou pas de gravité sur le plan physiologique. A contrario des années 1950, où une suroxygénation des couveuses a entraîné la cécité de nombreux prématurés, parmi lesquels le grand Stevie Wonder. Avec ce nom d’artiste, l’interprète de Master Blaster, prouve qu’on peut être un merveilleux préma !

Stevie Wonder
Télécharger l'application Emy

Pour autant, il faut être vigilant sur la psyché de l’enfant et consolider d’autant plus le lien parents-enfant. Une publication médicale de nos voisins belges établit même que les très grands prématurés présentent plus de troubles de l’anxiété et de dépression.

Selon les cas de figure, dans les unités de néonatalité, l’enfant est éloigné de ses parents pour quelques temps, placé en couveuse, ou hospitalisé. C’est là qu’intervient CaliNange®, un boîtier qui maintient le lien parents-enfant.

Cette initiative Grand Est, née d’une expérience personnelle, a pour objectif de recréer le cocon parental pour les bébés de -3 mois à + 3 ans. Dédié au confort des nouveau-nés, le principe est principe simple : manifester la présence des parents, pour qu’elle soit ressentie au plus proche de l’enfant.

Nous vous invitons à aller découvrir l’histoire d’Aurore Saintigny, créatrice de CaliNange !

Et n’oubliez pas que, quand on parle grossesse, il ne faut pas négliger le périnée, le hamac qui retient nos organes intimes. Profitez du confinement pour le tonifier à domicile ou même faire votre rééducation post-partum. La sonde connectée Emy est votre alliée !

Retour en haut
Temps de lecture
4 minutes

Les articles sur le même thème

Pour une meilleure expérience, veuillez tourner votre écran SVP