Professionnels de santé / Sport

Rééduquer son périnée avant de reprendre le sport

28. février 2020

Nous ne répéterons jamais assez à quel point il est important de rééduquer son périnée tout au long de la vie. Cependant, il y a certains moments dans la vie durant lesquels il faut être encore plus attentifs à son plancher pelvien. Et la reprise du sport en fait partie ! Et peu importe la raison pour laquelle vous reprenez le sport, il faut penser à rééduquer votre périnée avant de reprendre le sport

Nous avons demandé à Mathieu Lafontaine, ostéopathe à Paris de nous en dire un peu plus à ce sujet ! 

Le rôle du périnée en terme de soutien

On évoque souvent, à juste titre, le rôle prépondérant du périnée pour le soutien des organes pelviens (vessie, utérus, rectum) et de ce fait son action sur les sphincters.

Le rôle postural de maintien mécanique du bassin est pour autant tout aussi primordial.

En effet le périnée rentre dans la constitution du plancher pelvien, il s’étend de la partie toute antérieure du bassin (le pubis) jusqu’à la partie la plus basse et postérieure du bassin (le coccyx).

Le bassin est quant à lui constitué latéralement de 2 os iliaques. Incluant le pubis devant, l’articulation avec le sacrum derrière et les articulations coxo-fémorales de chaque coté. Le sacrum est l’élément postérieur du bassin s’articulant supérieurement avec la colonne vertébrale et inférieurement le coccyx.

Tous ces éléments sont liés les uns aux autres. De ce fait les mouvements du rachis influencent le sacrum, l’iliaque, le coccyx et inversement.

Les actions du périnée

Le périnée permet de lier musculairement le bassin d’avant en arrière. 

Le périnée à deux rôles possibles selon Mathieu Lafontaine ostéopathe spécialisé à Paris : 

Sa contraction permet un rapprochement de ses deux extrémités : 

  • Une action de soutien en rigidifiant le plancher pelvien pour maintenir et limiter l’ouverture des sphincters de la vessie et du rectum.
  • Une action mécanique appelée « contre-nutation » qui induit la traction du coccyx vers l’avant. Elle a pour conséquence de faire reculer la partie supérieure du sacrum. Cela va donc augmenter l’ouverture du détroit supérieure du bassin (action principale lors de l’engagement du bébé pendant l’accoucheme

Son relâchement induit 2 actions inverses : 

  • Une action de relâchement du plancher pelvien provoquant l’ouverture des sphincters de la vessie et du rectum.
  • Une action mécanique appelée « nutation » qui induit le relâchement de la traction du coccyx vers l’avant. Elle a pour conséquence de faire avancer la partie supérieure du sacrum et donc d’augmenter l’ouverture du détroit inférieur du bassin tout en diminuant l’ouverture supérieur (action principale lors de l’expulsion du bébé pendant l’accouchement).

Le plancher pelvien a donc une action considérable sur les mouvements, la stabilité et la statique du bassin

Quelles sont les conséquences d’une faiblesse du plancher pelvien ?

Le bassin possède 2 rôles principaux dans la mécanique humaine : 

  • Un rôle de pivot de stabilité pour les organes internes et les insertions musculaires.
  • Un rôle de pivot de mobilité permettant la marche et la mobilité du tronc.

La particularité du bassin est qu’il se situe à un carrefour de force. La gravité d’une part (s’exerçant du haut vers le bas) et les contraintes d’appui au sol d’autre part (s’exerçant du bas vers le haut). Il doit perpétuellement adapter ces contraintes afin de remplir ses fonctions de stabilité et de mobilité. 

De ce fait, une faiblesse du plancher risque d’altérer ses capacités à l’origine d’une faiblesse des sphincters mais aussi la perte du rôle de pivot de stabilité du bassin.

Le bassin comme pivot de mobilité

Pour qu’un mouvement s’exerce, il faut toujours un point fixe atour duquel s’effectue le mouvement.

Le bassin a ce rôle de point fixe autour duquel effectuent de nombreux mouvements.

C’est pour cette raison que l’on parle du bassin comme pivot de mobilité car de nombreux muscles s’y insèrent permettant la marche et les mouvements du membre inférieur.

En cas de faiblesse du plancher aboutissant à la perte du rôle pivot de stabilité du bassin ces mouvements sont nécessairement altérés.

En cas de perte de tonicité du périnée, comme lors de l’accouchement, on peut donc constater l’apparition de pathologies.

Les pathologies possibles lors de la reprise du sport 

Lors de reprise trop rapide de l’activité sportive certaines pathologies risquent d’apparaître : 

  • On pourra ressentir des douleurs du bas du dos liée à la position trop antérieure du sacrum qui augmente la cambrure lombaire (vu ci-dessus)
  • Une douleur de la hanche (tendinite du moyen fessier par hyper mobilité de l’iliaque)
  • Le genou peut également devenir douloureux (syndrome de l’essuie glace ou encore syndrome fémoro-patellaire par faiblesse du genou qui part vers l’intérieur)
  • Le pieds ne sont pas en reste et peuvent générer également des douleurs (aponévrosite plantaire ou tendinite du fléchisseur de l’hallux par un affaissement de l’arche interne du pied)

Dans la grande majorité, ces pathologies sont liées à un trouble de la statique du bassin induisant une faiblesse musculaire.

La faiblesse des muscles stabilisateurs du bassin entraîne une tendance au valgus des membres inférieurs. (Pieds et genoux qui partent vers l’intérieur)

Le valgus provoque une sollicitation excentrique importante des muscles à l’origine de tendinopathies.

Il est donc primordial de bien rééduquer votre périnée afin d‘éviter tout cela.

Le bilan chez un ostéopathe spécialiste du membre inférieur est évidemment indiqué afin d’évaluer la bonne mobilité et stabilité du bassin

  • Télécharger l’application Fizimed
télécharger sur app store

Click me

Newsletter

Recevez les dernières actualités et les promotions de Fizimed.

2 likes

Votre e-mail ne sera pas publié.

Notre application mobile

Click me télécharger sur app store