Mon périnée & moi

Quel lien entre périnée et maux de dos ?

9 avril 2019

On associe très souvent le périnée aux fuites urinaires voire à la vie sexuelle, mais le périnée, qui se situe autour de l’anus et des organes génitaux et s’étend du pubis en avant au coccyx en arrière, est bien plus essentiel que ce que nombre d’entre nous pense. Il peut être à l’origine de diverses problématiques de santé comme la douloureuse lombalgie.

La lombalgie est tout simplement le terme médical qui caractérise le mal du bas du dos.
Le dos est soumis à des contraintes tant le jour par les activités de la vie quotidienne que la nuit par la position allongée maintenue plusieurs heures et même si de manière très générale le dos apprécie le mouvement et n’aime pas l’immobilité maintenue, il influe et est influé par plusieurs facteurs. La lombalgie peut avoir de nombreuses causes, qui sont souvent mal identifiées, et de nombreuses conséquences et certaines sont en lien avec le périnée.

Voici les principales :

Posture, lombalgie et périnée

Le mal de dos peut modifier la posture et une mauvaise posture peut provoquer des lombalgies. Que l’un soit la cause de l’autre ou l’inverse, une mauvaise posture peut avoir des conséquences sur le périnée. En effet, le vagin a une orientation oblique d’en haut en arrière vers le bas et l’avant, tandis que l’utérus a une orientation inverse d’en haut en avant vers le bas et l’arrière, comme on peut l’observer sur le schéma suivant :

Associée à une cambrure lombaire normale, cette organisation permet de protéger les organes du petit bassin, ceux-ci reposant les uns sur les autres et de manière générale sur le périnée. En cas de mauvaise posture, les forces qui s’appliquent à ces organes se modifient et des complications peuvent apparaître sur le long terme.

En cas de cambrure lombaire trop importante, l’axe du vagin perd son orientation d’arrière en avant pour se verticaliser. Le col de l’utérus se retrouve au-dessus du vagin. Associé avec d’autres facteurs (mauvaise position ou forte poussée aux toilette, toux chronique, faiblesse du périnée…) il peut commencer à descendre lentement : cela peut mener à une descente d’organe ou prolapsus.

Lorsque le dos est courbé vers l’avant, on appelle cela une cyphose, le diaphragme appuie sur les organes abdominaux, la pression pelvienne augmente et les organes pèsent sur le périnée (on peut noter une sensation de lourdeur dans le bas-ventre).
photo

Ici dans le cas d’une femme enceinte, la logique reste la même et la taille des flèches rouges dépend de la force appliquée.


Mieux comprendre les chaînes musculaires

Les muscles du périnée, comme les autres muscles du corps, ne fonctionnent pas isolément. Ils sont en lien avec d’autres muscles sous forme de « chaînes musculaires ».
Par exemple, la chaîne musculaire la plus connue est la chaîne postérieure de la jambe qui regroupe les ischio-jambiers, les mollets et la voute plantaire. C’est cet effet de chaîne qui fait qu’il est difficile de lever la jambe tendue car tous les muscles de la chaine sont tendus, alors qu’il est beaucoup plus simple de le faire en gardant le genou légèrement plié (les ischio-jambiers sont ainsi détendus).

Les muscles du périnée, eux, travaillent en même temps avec les muscles du dos et avec les abdominaux. Le périnée est une fois de plus central, car il se situe au croisement des 2 plus grandes chaînes : la chaine postérieure et la chaine antérieure !
Les chaînes musculaires ont été décrites par Françoise Mézières, une kinésithérapeute française. Cette dernière a développé un concept de soins basés sur des étirements. Selon elle, des rétractations musculaires peuvent provoquer des douleurs ou des compensations plus loin sur ces chaines.
Ainsi, un manque de souplesse ou un mauvais tonus peuvent influer sur le périnée et vice versa.

Cette liste de liens entre le périnée et la lombalgie n’est bien sur pas exhaustive, mais elle permet de comprendre que le corps est bien plus qu’un ensemble d’organes qui vivent isolément. Chaque organe est influé par les autres et il faut se représenter le corps comme une globalité.

Comment éviter les lombalgies ?

Le mal de dos peut survenir à cause d’un mauvais geste, d’une mauvaise posture, d’une sur-sollicitation etc. Il peut être très intéressant de prendre quelques minutes pour analyser la douleur :

  • Vient-elle plutôt le matin ? la nuit ? le soir, après une journée de travail ?
  • Est-elle provoquée par un mouvement particulier ? Une posture spéciale ?
  • Est-elle améliorée par le massage ? La chaleur ? Un étirement ?

Ces indications vous permettront d’identifier ce qui provoque la douleur et ce qui la calme.

Dans tous les cas, le dos aime et a besoin de mouvement ! En prenant soin d’éviter les mouvements et les amplitudes douloureux, le pire est de ne plus bouger, de s’immobiliser. N’oublions pas que le mot « kinésithérapie » vient du grec et signifie « soigner par le mouvement ».

Les sports que nous pouvons recommander sont les sports doux tels que la marche, la natation, la gymnastique, le roller, vous pouvez également essayer le yoga ou le pilates.

Vous pouvez aussi bien entendu contacter un professionnel de santé qui sera à même de faire un bilan de vos lombalgies et proposer un traitement adapté

Newsletter

Recevez les dernières actualités et les promotions de Fizimed.

12 likes

Votre e-mail ne sera pas publié.

Notre application mobile

Click me télécharger sur app store