Fuites urinaires / Grossesse / Les témoignages

3 supers mamans, 3 témoignages, c’est la compil post-partum !

2. septembre 2020

Vous êtes nombreuses à nous écrire pour nous livrer vos témoignages et nous vous en remercions ! Nous ne pouvions pas passer à côté de tous ces messages alors aujourd’hui nous vous proposons un témoignage un peu spécial, celui de 3 supers mamans : Samantha, Rebecca et Clémence. 3 femmes, 3 témoignages, 3 expériences différentes avec la sonde Emy. C’est la compilation post-partum !

témoignage post-partum Emy

Rééduquer son périnée après l’accouchement avec Emy

Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer pour quelles raisons vous avez commencé à utiliser Emy ?

Samantha : Je m’appelle Samantha, j’ai 27 ans et j’ai décidé d’utiliser Emy à la suite de mes séances de rééducation du périnée pour le garder le plus tonique possible suite à mon accouchement.

Rébecca : Rébecca, 38 ans. J’ai eu deux grossesses plutôt rapprochées. Ma première fille aura 3 ans dans une semaine et ma deuxième tout juste 8 mois. Je n’ai pas fait mes séances de rééducation pour ma première grossesse par flemme de me rendre chez la sage-femme (eh oui je sais ce n’est pas bien!). Pour ma seconde grossesse, quand je devais commencer mes séances de rééducation, je suis partie 2 mois en vacances puis il y a eu le COVID-19 et toutes les complications qu’on lui connaît.

Mon conjoint m’a offert la sonde car j’ai du mal à retenir mes gaz et j’ai quelques fuites urinaires également. Je ressentais une certaine gêne quand j’éternuais ou que j’effectuais quelques efforts. Un peu comme si j’accouchais de nouveau ! Afin de reprendre une activité sexuelle sereine et pallier ces désagréments, pour moi la solution était la sonde Emy.

Clémence : Je m’appelle Clémence, j’ai eu une première grossesse avec un accouchement assez violent et une déchirure totale du périnée. Lors de ma seconde grossesse, j’ai commencé à avoir des fuites dès 4 mois de grossesse ! Du coup, j’ai fait de la rééducation manuelle durant toute ma grossesse avec une sage-femme.

2 ans après mon accouchement,  je me suis remise sérieusement au sport. C’est là que je me suis rendue compte de l’ampleur des dégâts. En une séance de cross-fit je remplissais une serviette hygiénique ! Après avoir fait un bilan urodynamique, mon seul problème était mon périnée… J’ai donc fait un an de rééducation avec une kiné et malheureusement les résultats ne sont pas flagrants. J’ai donc acheté la sonde Emy suite au confinement et je travaille presque quotidiennement avec la sonde !

Comment s’est passée votre rééducation périnéale avec Emy ?

Samantha : L’utilisation est très simple et intuitive !

Rébecca : Compliquée par moment. Sans avoir fait de rééducation avec un professionnel de santé, il était difficile pour moi de trouver la bonne position et de savoir si mes contractions étaient bien effectuées. J’espère que ça ira mieux avec le temps.

Clémence : Je fais actuellement 5 séances par semaine. Je trouve cela simple d’utilisation et très ludique !

Quand avez-vous constaté les premiers effets de la sonde Emy sur votre périnée ?

Samantha : Dès la 3ème séance j’ai constaté les premiers effets ! J’ai beaucoup moins de fuites urinaires quand je tousse ou lors d’un effort. Il est enfin possible pour moi de reprendre le sport sereinement.

Rébecca : Je ne suis malheureusement pas assez assidue pour avoir des résultats. La reprise est difficile car manque de temps avec mes filles. Mais je sens une amélioration lors de mes rapports sexuels.

Clémence : Au bout de deux mois, je note des petits résultats. Je visualise mieux mon périnée et j’ai plus confiance en moi. Mais pour l’instant je suis toujours obligée de porter des protections lorsque je fais du sport.

Les fuites urinaires, un sujet tabou, même en post-partum

Trouvez-vous qu’on parle assez de la problématique des fuites urinaires ?

Samantha : Non pas du tout, même suite à la rééducation après accouchement !

Rébecca : On en parle de plus en plus chez les aînées mais pas du tout en post-accouchement.

Clémence : Mais pas du tout ! C’est un sujet tabou alors que ce n’est pas notre faute.

Alors, heureuses ?

Les femmes que l’on rencontre nous disent souvent qu’Emy est trop chère, qu’en pensez-vous ?

Samantha : Effectivement la sonde n’est pas accessible pour toutes, même si il y a la possibilité de payer en trois fois. Mais vu les résultats, je ne regrette rien.

Rébecca : Je confirme. Il faudrait que les mutuelles et la sécurité sociale prennent en charge une partie. Je suis heureuse que mon conjoint me l’ai offerte !

Clémence : Je trouve que la sonde vaut son prix. On a la sonde, l’application, c’est un dispositif très pratique.

télécharger sur app storetelechargement app android

Une dernière question : Emy en 3 mots ?

Samantha : Efficace, pratique, rapide.

Rébecca : Intuitive, esthétique, simple.

Clémence : Simple, discret et ludique.

Newsletter

Recevez les dernières actualités et les promotions de Fizimed.

0 likes

Votre e-mail ne sera pas publié.

Notre application mobile

Click me télécharger sur app store