relations sexuelles et incontinence

Faire l’amour avec une descente d’organe : conseils d’une gynéco

La descente d’organe (aussi appelée prolapsus) et l’incontinence urinaire sont des pathologies bien plus répandues qu’on ne le pense. En France, plus de 6,5 millions de femmes souffrent de fuites urinaires ! Mais alors, comment faire pour conserver une sexualité épanouie dans ces là ?

Comment s’épanouir dans sa sexualité avec un prolapsus ?

La Dr Marine Lallemant, chef de clinique en gynécologie obstétrique au CHU de Besançon, spécialisée en pelvi-périnéologie nous donne des conseils et des pistes de réflexion pour continuer à s’épanouir sexuellement et faire l’amour lorsqu’on souffre d’une descente d’organe ou de fuites urinaires.

Impact d’un prolapsus sur la sexualité

Le prolapsus et l’incontinence urinaire peuvent induire des fuites d’urine ou des douleurs lors des rapports sexuels et impacter notre vie sexuelle. Ces symptômes peuvent retentir sur votre état émotionnel (nervosité, dépression…).

Vous pouvez ressentir une baisse du désir sexuel et une diminution du nombre et de la qualité des orgasmes lors des rapports sexuels avec votre partenaire. Les rapports peuvent être limités par la boule dans le vagin (en cas de prolapsus) ou par peur d’une douleur ou d’une fuite d’urine.

Les patientes expriment parfois une peur d’avoir un rapport. Un sentiment de frustration, de culpabilisation ou de honte lors des rapports peut aussi se développer. ll peut ainsi devenir difficile de s’épanouir dans sa sexualité lorsqu’on souffre d’une descente d’organe ou une incontinence.

Qu’est ce que la réponse sexuelle chez la femme ?

De nombreux travaux sur la sexualité ont démontré que la réponse sexuelle humaine suivait un cycle en quatre phases :

  • l’excitation
  • le plaisir (le plateau)
  • l’orgasme (non systématique)
  • la résolution

A l’inverse des hommes, une femme peut enchaîner plusieurs orgasmes car il n’y a pas de période réfractaire.

Peut-on faire l’amour avec une descente d’organes ?

En cas de descente d’organes et/ou d’incontinence urinaire, chacune de ces phases peut être altérée. La pénétration vaginale n’est pas obligatoire pour ressentir du plaisir.

En effet, l’organe clé est le clitoris. Sous l’excitation, celui-ci se gorge de sang et se redresse. Que ce soit par stimulation directe ou indirecte (au travers des parois du vagin), l’orgasme est obtenu via le clitoris.

Un rapport sexuel qui apporte de la satisfaction ne se résume pas à l’obtention d’un orgasme. La sensation de complicité, de partage, de tendresse et de sensualité sont les éléments clés du plaisir.

Un conseil : libérez vous de ce fardeau de performance. Vous pouvez tout à fait continuer à faire l’amour, même si vous avez une descente d’organes !

couple relation sexuelle

Sexualité et prolapsus : le regard des hommes

Certaines patientes rapportent la baisse de désir ou un trouble de l’érection de leur conjoint qui voit une boule au niveau du vagin ou d’autres symptômes.

D’autres hommes déclarent ressentir une frustration liée à la perte de sensation à la pénétration du fait d’une perte de tonicité des muscles du périnée.

A partir d’un certain âge, des dysfonctions sexuelles chez l’homme peuvent également altérer la qualité de vie sexuelle dans le couple.

Comment améliorer sa sexualité en cas de descente d’organes ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous si vous souhaitez améliorer votre sexualité en cas de prolapsus.

Consulter et en parler à un spécialiste

La première solution est se rendre en consultation seule ou encore mieux, en couple pour dédramatiser la situation et mettre fin au tabou sur la descente d’organes ou l’incontinence. Ces symptômes ne sont pas sales. Il est possible d’en discuter avec un sexologue ou une psychologue.

Prendre son temps pour les préliminaires

Pour retrouver le désir ou améliorer l’excitation, il est important d’insister sur les préliminaires (caresses…). La pénétration vaginale n’est pas une contre-indication en cas de prolapsus.

En cas de sécheresse vaginale, il existe des gels à base d’eau ou hormonaux pour faciliter la lubrification. Certains pessaires sont compatibles avec des rapports sexuels pénétratifs.

Renforcer son périnée pour retrouver confiance

Il sera également important de faire un bilan périnéal pour comprendre l’origine des symptômes. Dans une grande majorité des cas, la rééducation périnéale pour renforcer le plancher pelvien avec un professionnel de santé est bénéfique.

En alternance et/ou en entretien à domicile, vous pouvez aussi utiliser la sonde Emy pour tonifier votre périnée. C’est une solution ludique qui permet aux femmes de rester motivée sur la durée et de suivre leur progrès dans le temps.

Marine gynécologue

Quel conseil souhaitez vous donner aux femmes pour les aider  ?

Osez en parler à votre médecin et n’attendez pas ! Un traitement précoce permettra d’éviter les complications. Vous améliorerez votre qualité de vie, reprendrez confiance en vous, tout en retrouvant rapidement une sexualité épanouie.

Retour en haut
Temps de lecture
3 minutes
Les articles sur le même thème
Pour une meilleure expérience, veuillez tourner votre écran SVP