Fuites urinaires pendant et après la grossesse : comment les éviter ?

La grossesse fait partie des évènements ayant le plus d’impact sur le corps des femmes. Beaucoup de transformations s’opèrent chez une femme enceinte, des changements corporels, hormonaux, musculaires… Le système urinaire n’est pas épargné et il est possible que des fuites urinaires apparaissent pendant la grossesse ou après.

Pourquoi j’ai des fuites urinaires enceinte ?

Près d’un tiers des femmes enceintes présente des fuites urinaires dès le deuxième semestre de grossesse. Pour mieux comprendre comment apparaissent cette incontinence urinaire d’effort, zoom sur l’un des principaux coupables : le périnée.

Découverte du périnée pendant la grossesse

C’est souvent au cours de la grossesse que les femmes entendent parler pour la première fois du périnée. L’utérus (et le bébé) repose sur la vessie qui elle-même repose sur le périnée. C’est en partie pour cela que vous avez souvent (tout le temps ?) envie de faire pipi.

L’augmentation du poids pendant 9 mois sur votre plancher pelvien ainsi que le passage du bébé lors de l’accouchement vont l’affaiblir. Ces facteurs provoquent des risques d’incontinence urinaire.

Lors d’un effort, d’une toux, d’un éternuement ou d’un fou rire, des petites fuites urinaires peuvent alors arriver. Le contrôle du périnée qui permettait la bonne fermeture de la vessie n’est plus assuré.

La grossesse : une épreuve pour la vessie et le périnée

De nombreux facteurs impactent le fonctionnement de la vessie et du périnée pendant la grossesse et peuvent expliquer l’apparition des fuites urinaires.

  • L’augmentation de la quantité d’urine : au cours de la grossesse, le volume sanguin augmente de façon progressive au cours du temps. Cette augmentation impacte directement l’activité des reins. Ils filtrent et éliminent les déchets transportés dans le sang et les transforment en urine. Plus la grossesse avance, plus il y aura beaucoup d’urine produite donc plus aurez besoin de faire pipi.
  • L’augmentation de la pression intra-abdominale : plus la grossesse avance, plus le fœtus grandit et prend de la place dans l’utérus. Le bébé pèse alors de plus en plus lourd. Cette augmentation de poids va accentuer la pression exercée sur la vessie et sur le périnée.
  • Le relâchement des tissus : les hormones secrétées au cours de la grossesse (notamment la relaxine) vont agir sur les articulations et les ligaments pour détendre et assouplir les tissus pour les préparer à l’accouchement. Les muscles pelviens vont donc se relâcher « naturellement » pendant la période de gestation.

Lorsque le périnée est trop relâché, il n’assure plus correctement son rôle de soutien et des fuites urinaires peuvent apparaître. C’est la combinaison de tous ces facteurs qui est responsable de l’apparition de fuites d’urine occasionnelles et accidentelles pendant la grossesse.

Comment différencier perte des eaux et fuite urinaire ?

Beaucoup de femmes enceintes se posent cette question, surtout en fin de grossesse. En réalité, il n’est pas possible de confondre une fuite d’urine et une fuite de liquide amniotique. On vous explique les principales différences entre les deux types de fuites.

Comment savoir si on a des fuites urinaires enceinte ?

Pendant une grossesse, il est fréquent de se retrouver avec ses sous-vêtements légèrement humides. En effet, les femmes enceintes peuvent avoir des pertes vaginales ou de légères fuites d’urines.

Les fuites urinaires peuvent être dues à une pression excessive du bébé sur le périnée. Dans ces cas là, les fuites ou les pertes vaginales ne sont pas permanentes. Elles arrivent ponctuellement pendant la grossesse.

Si l’écoulement devient constant, votre poche des eaux s’est peut-être fissurée et c’est le moment d’appeler la maternité !

femme enceinte livre dans son lit garder un périnée tonique avant et pendant la grossesse

Comment repérer une fissure de la poche des eaux ?

On a tous déjà vu dans un film une femme enceinte perdre les eaux et se retrouver avec une grosse flaque sous ses pieds. Il est possible que cela vous arrive aussi mais si la fissure de votre poche des eaux est très légère, uniquement quelques gouttes s’écouleront.

Pour différencier une fuite de liquide amniotique d’une fuite urinaire, il suffit de faire attention à la fréquence d’écoulement. Si l’écoulement est permanent et que vous avez constamment des fuites (même légères) qui ne s’arrêtent plus, c’est très probablement que votre poche des eaux s’est rompue.

Pour être sûre que vous perdez du liquide amiotique, vous pouvez vérifier toujours :

  • la couleur : le liquide amniotique est transparent contrairement à l’urine qui peut être plus ou moins colorée
  • l’odeur : le liquide amniotique est inodore alors que l’urine peut être odorante

Vous avez toujours un doute ? Placez une feuille de papier toilette dans votre culotte, reposez vous et retournez voir un quart d’heure plus tard. Si le papier est mouillé, cela peut être un signe de la rupture de votre poche des eaux. Si votre feuille de papier toilette n’est pas humide au bout d’une heure et qu’elle se retrouve subitement mouillé plus tard, cela est plutôt le signe d’une fuite d’urine.

Dans tous les cas et au moindre doute, n’hésitez pas à en parler directement à un professionnel de santé qui pourra répondre à toutes vos questions et vous guider.

Comment éviter les fuites urinaires pendant la grossesse ?

Pour limiter les risques d’incontinence urinaire pendant la grossesse, voici quelques conseils.

  • Privilégiez une activité sportive douce : natation, marche, yoga, Pilates…
  • Evitez les sports à impacts : running, tennis, équitation… ils fragilisent votre périnée.
  • Mangez sainement et de façon équilibrée pour limiter votre prise de poids.
  • Urinez régulièrement pour éviter que votre vessie soit pleine.
  • Limitez votre consommation de boissons (surtout le thé ou le café qui sont des irritants pour la vessie) et buvez au moins 2,5 litres d’eau par jour.
  • Evitez de porter des charges lourdes ou de faire des efforts trop intenses.
  • Pratiquez des exercices de relaxation périnée
  • En fin de grossesse, massez votre périnée pour améliorer sa souplesse

Par conséquent, il est important d’apprendre à détendre votre périnée pendant la grossesse. Cela facilite le passage de bébé et peut prévenir l’apparition des fuites urinaires.

Fuites urinaires en post-partum

Ca y est, vous avez accouché, votre bébé est arrivé et vous vous pensez sortie d’affaire… Détrompez-vous ! Vous pouvez quand même voir des fuites urinaires apparaître, même si vous n’en n’avez pas eu pendant votre grossesse. Un tiers des femmes souffre d’incontinence urinaire après leur accouchement.

maman et bébé fuites urinaires après accouchement rééducation du périnée

Les facteurs de risques lors de l’accouchement

En plus de tous les facteurs de risque liés à la grossesse elle-même (relâchement des tissus, poids du bébé…), l’accouchement impacte lui aussi le périnée. Certains facteurs favorisent l’apparition des fuites urinaires comme :

  • Un accouchement par voie basse avec de longues poussées
  • Un bébé pesant plus de 4kg ou avec un circonférence de tête élevé
  • L’utilisation d’instruments obstétricaux (ventouse, forceps…)
  • Une épisiotomie ou des déchirures

La combinaison de ces facteurs favorise l’apparition de problèmes d’incontinence plus ou moins sévères. Il est important d’en parler avec un professionnel de santé qui vous prescrira des séances de rééducation périnéale. Ces séances ont pour but de renforcer votre plancher pelvien pour lui faire retrouver sa tonicité initiale.

Sonde périnéale Emy, la solution post-partum

Emy est une sonde périnéale connectée à une application mobile ludique pour la rééducation du périnée à domicile. Basée sur le principe du biofeedback, la sonde détecte vos contractions et vous voyez votre effort en temps réel sur l’écran du téléphone.

Nous avons développé ce dispositif médical avec des professionnels de santé dans l’idée de proposer aux femmes une solution sans fil, simple et efficace ! Sur la base des exercices de Kegel, c’est vous qui choisissez où et quand vous voulez faire vos exercices pour entraîner votre périnée pour éviter les petits accidents.

Elle a permis à Maëlle, jeune maman de 26 ans, de ne plus avoir de fuites urinaires dues à son accouchement.

Le conseil d’Emy

Entraîner son périnée, même avant l’accouchement !

Toutes les femmes ne sont pas musclées de la même façon. En effet, peu de femmes savent qu’il faut préparer son périnée avant l’accouchement pour éviter les problèmes. Même avant la grossesse, il faut s’en préoccuper. Pensez à votre périnée, même en prévention !

Pour télécharger l’application Emy directement sur votre smartphone :

télécharger sur app storeClick me
Retour en haut
Temps de lecture
7 minutes
Les articles sur le même thème
Pour une meilleure expérience, veuillez tourner votre écran SVP